Actu Tech

Témoignage : écrasement de ligne ADSL Free par France Télécom et Orange

Subir un écrasement de ligne ADSL Free par France Télécom et sa filiale Orange est un problème terrible en terme de délai de rétablissement de connexion Internet. Voici mon témoignage.

Dans le monde merveilleux ou nous vivons aujourd’hui grâce aux nombreuses technologies numériques qui nous entourent, être privé de connexion internet ADSL se révèle très frustrant au point de donner l’impression de se retrouver à l’âge de pierre, tel Cro-Magnon dans sa grotte. Alors que dans la majorité des cas avoir son domicile connecté à l’ADSL est une démarche qui se déroule sans aucun problème, il arrive parfois que celle-ci soit coupée subitement sans aucune explication à première vue.

Le cas que j’aborde dans ce billet est entièrement consacré à l’écrasement de ligne ADSL que les professionnels appellent par sa désignation anglo-saxonne, le slamming. Pour faire court et concret, cette technique peu glorifiante pour les fournisseurs d’accès à l’Internet consiste à brancher la ligne de son client sur une ligne déjà existante et attribuée. De nos jours, la majorité de cas est à mettre sur le compte d’une erreur communiquée lors d’un client tiers qui a donné à son opérateur les mauvaises coordonnées de son logement, ou bien tout simplement à une erreur d’un technicien chargé de brancher la ligne au répartiteur local (DSLAM) lors de son passage lié à une construction de ligne. Dans les deux cas, la personne propriétaire de la ligne ADSL se retrouve subitement déconnectée du jour au lendemain sans jamais avoir rien demandé à personne.

Ces exactement ce qui m’est arrivé à deux reprises en 17 ans d’abonnement à l’internet fixe ADSL. Et vous savez quoi ? Que vous soyez client d’Orange la filiale de l’opérateur historique France Télécom, ou abonné à un autre fournisseur d’accès à internet, les délais du rétablissement de votre connexion peuvent être multiplié par 3 ou 4 dans le meilleur des cas.

Afin de clarifier mes propos, voici mon témoignage sur mon dernier écrasement de ligne en date qui je l’espère, vous apportera de précieux renseignement sur les délais de rétablissement de votre ligne ADSL si vous subissez actuellement ce problème.

Une ligne Internet ADSL, c’est la vie numérique

Avant de rentrer dans le vif du sujet, voici un rapide petit historique de ma liaison avec L’ADSL qui a commencé il y a plus de 17 ans. Début 2000, lassé de mon forfait Free 50 heures de connexion pour 15 € en 56k et face à la baisse de prix de l’ADSL 512k illimité qui devient enfin accessible en passant de 60 € par mois à 45 € par mois, je décide de passer chez Orange. Tout ce passe bien pendant plusieurs années, le tarif de la ligne baisse grâce à l’agressivité commerciale des concurrents d’Orange, le débit la ligne augmente régulièrement et automatiquement en passant à 2 mégas, 4 mégas, puis 8 mégas pour mon plus grand bonheur.

Tout se passait bien dans le meilleur des mondes jusqu’à un malheureux mardi du mois d’avril 2010 : plus de connexion ADSL via ma ligne téléphonique. Je vérifie avec le modem fourni par Orange que je n’ai jamais utilisé puisque je préférais largement utiliser mon modem routeur DG834N de chez Netgear beaucoup plus polyvalent avec ses multiples réglages. Bien évidemment, le résultat fut le même. Ni une ni deux je contacte la hotline d’Orange pour leur faire part de mon problème et retrouve face à un technicien qui m’explique que le problème ne vient pas de chez eux et qui si le problème persiste le déplacement d’un technicien à mon domicile (à mes frais, 60 €) pour vérifier mes prises murales est mon dernier recourt. Ayant déjà fait ces vérifications de mon côté en bon Geek que je suis avant de les appeler, j’étais certain que le problème ne venait pas de mon logement, mais plutôt de chez eux. Dépité, je raccroche et décide d’attendre quelques jours et de relancer une batterie de vérifications de mon côté pour essayer de cerner le problème. Quatre jours plus tard, après un second coup de téléphone à Orange qui me sort le même discours « le problème vient de chez vous » et me fait comprendre qu’ils ne feront rien pour mon cas sans me donner plus d’explications, je décide de résilier mon abonnement à Orange pour passer chez Free en dégroupage total et faire au passage l’économie d’un abonnement de ligne téléphonique (13 € environ à l’époque). Cinq jours plus tard, ma connexion ADSL est revenue toute seule comme par miracle : alors que je n’ai jamais eu aucune explication de la part d’Orange, il semblait évident que je venais de subir le premier écrasement de ligne de ma vie. Dommage pour l’opérateur historique, le lendemain Free a coupé la ligne et me voici quatre jours plus tard à nouveau un client Free. Au menu du bon et du moins bon, un débit ADSL qui passe de 8 mégas à 11 mégas, mais en contrepartie des freezes sur YouTube… Enfin bref, passons, je fus de nouveau connecté au monde en ligne et Orange a perdu un client suite à son manque de communication à base de « débrouillez-vous, ce n’est pas nous » vis-à-vis de son client.

Écrasement de ligne, le retour

Été 2017 je suis en joie : je déménage dans une maison neuve précablée pour l’ADSL construite dans un nouveau quartier d’une centaine de nouveaux logements dans la ville ou je réside depuis 13 ans, Brétigny-sur-Orge dans l’Essonne. Ma petite famille ne change rien à ses habitudes, notre nouveau domicile est situé à seulement 1 kilomètre de l’ancien, la maison possède un réseau domestique Ethernet de dernier cri, et surtout je me suis rapproché du DSLAM de ma ville en passant de 1800 mètres à… 400 mètres ! Fini la connexion « lente » de 11 mégas, à moi les joies du VDSL2 et de ses débits bien plus importants qui vont réjouir mes deux adolescents très grands consommateurs de bande passante avec leurs nombreux jeux dématérialisés sur PlayStation 4 et Xbox One et leurs multiples et lourdes mises à jour. Je contacte Free par téléphone, donne ma nouvelle adresse une semaine avant mon déménagement prévu pour le 10 aout, commande au passage une Freebox Mini 4K car mon antique V5 n’est pas compatible VDSL2 (cout 119 € au total avec ligne + envoi box), puis une fois mon déménagement effectué, attends patiemment le retour de l’ADSL dans mon nouveau domicile avec la Freebox V5 branchée à la ligne en attendant la nouvelle Mini 4K.

Inutile de vous dire que j’ai visité chaque jour le site de Free à partir du 10 aout pour vérifier l’avancement de ma nouvelle connexion. Tout s’est bien passé, après une semaine France Télécom a construit ma ligne, et bonheur suprême, 5 jours après Free a activé ma ligne ! Ça tombe bien, la pression de mes deux ados grognons de ne plus pouvoir jouer en ligne à leurs jeux vidéo et de visionner des vidéos sur YouTube pendant la fin de leurs vacances, se fait de plus en plus pressante sur le pauvre père de famille que je suis, et sur ce coup-là, le retour de l’ADSL made in Free me sauve d’une lapidation certaine qui était en bonne marche. Juste un petit bémol, la nouvelle Freebox n’est toujours pas arrivée, je dois me contenter pour l’instant d’une connexion qui a fait un bon de 11 à 17 mégas, ce qui est franchement bien en attendant le VDSL2.  Mais voilà, qui dit nouveaux logements dit aussi nouveaux voisins à connecter à l’ADSL… pour mon plus grand malheur.

Avoir la poisse, c’est un art

Après cinq jours de joyeuse connexion ADSL dans mon nouveau domicile, plus d’internet. La Freebox V5 ne synchronise plus, le fameux serpentin tourne au ralenti et ne présage rien de bon. Coup de fil immédiat à la hotline de Free et la mauvaise nouvelle tombe : monsieur, vous êtes victime d’un écrasement de ligne…

Confiant, je prends mon mal en patience et espère que cette galère ne durera qu’une quinzaine de jours tout au plus, comme ce fut le cas lors de mon dernier écrasement de ligne en 2010. Inutile de vous dire que j’étais à mille lieues d’imaginer que ça allait être bien plus long que cela. Afin de bien vous faire comprendre l’horrible longueur de cette démarche lorsque vous êtes un client de chez Free coincé entre la petite guerre lamentable que se livre Orange et Free, voici un déroulement par ordre chronologique de mon immense galère :

  • Premier appel le 23 août : signalement de ma perte de connexion à Free, après une rapide enquête du technicien Free Helpers que j’ai au bout du fil, il s’avère que France Télécom a branché l’un de ses clients de sa filiale Orange sur ma ligne. Génial, Orange est de retour pour me jouer un mauvais tour. Le technicien me certifie que ma ligne sera de retour dans 6 à 13 jours au maximum, et qu’il est possible de suivre l’avancée des opérations en consultant régulièrement l’onglet « suivi de commande » remis à zéro pour l’occasion.
  • Second appel le 31 août : petite évolution de ma situation, France Télécom a reconstruit ma ligne, j’ai reçu la Freebox Mini 4K qui désormais ne bloque plus à l’étape 2 mais 4, mon suivi de commande n’indique rien et n’a toujours pas été remis à zéro, et la technicienne que j’ai au bout du fil me certifie que tout rentrera dans l’ordre dans 6 à 13 jours… à compter du 31 aout. Super, c’est reparti pour un tour, vivement mi-septembre.
  • Troisième appel le 13 septembre : toujours pas d’ADSL, mes deux adolescents fulminent (je vous laisse imaginer l’effet d’une coupure d’internet d’un mois sur 2 gamins de 17 ans et 15 ans…), le technicien que j’ai au bout du fil m’explique que ma ligne est toujours connectée chez Orange, que France Télécom n’a pas mis à jour sa base de données concernant les ND (nom de domaine), me demande de patienter, nous sommes mercredi, et me dit que ma connexion sera de retour ce week-end ou au début de la semaine prochaine au grand maximum. Donc c’est reparti pour une semaine de patience…
  • Quatrième appel le 20 septembre : toujours pas d’ADSL, le technicien que j’ai au bout du fil m’explique que ma situation est inchangée, que Free est toujours en attente du bon vouloir de la mise à jour ND de France Télécom, et fait intéressant, ne me donne plus aucune date d’estimation du retour de ma ligne ADSL avec comme seul conseil, faire preuve de patience.

Arrivé au stade d’un mois complet sans liaison ADSL, là je craque. Lassé de me faire balader dans tous les sens à coup « patience, retour de connexion ce week-end ou début de semaine prochaine », je prends un abonnement mobile illimité chez Free à 15.90 € afin d’avoir enfin un peu de débit pour mon PC Desktop en USB, et en Wi-Fi pour toute la famille via le partage de connexion. Dommage, mon vieux smartphone Android ne gère que la 3G, mais des débits variants de 50 Ko/s à 500 k/os, c’est mieux que rien du tout.

  • Cinquième appel le 27 septembre : je commence à prendre l’habitude d’appeler mon technicien de Free chaque mercredi, comme prévu je reste calme, il ne sert à rien de s’énerver contre cet employé, puisque nous sommes, Free et moi, totalement dépendant du bon vouloir de France Télécom. Cependant il y a comme une once d’amélioration de mon côté, la Freebox Mini 4K bloque de nouveau sur l’étape 2 au lieu de l’étape 4, preuve que FT a ENFIN débranché sa ligne Orange de la mienne. Le technicien que j’ai au bout du fil, Nelson (oui je l’appelle par son prénom ^^), me confirme mon impression et m’explique que désormais le retour de ma connexion est IMMINENT. Donc je patiente, tout est entre les mains de Free maintenant.
  • Sixième appel le 4 octobre : malgré l’annonce la semaine dernière de l’imminence du retour de ma connexion, je suis toujours dans l’attente du retour de celle-ci. Comme d’habitude et comme chaque mercredi depuis 5 semaines, mon appel téléphonique chez Free se solde par un discours de « patience, votre dossier n’est pas oublié, la connexion va revenir ». Au passage j’en apprends un petit peu plus sur mon cas, la demande de recâblage par France Télécom a bien été faite le 31 aout pour une réalisation le 13 septembre. La ligne étant câblée correctement à première vue, j’ai vraiment du mal à comprendre ce long délai de la part de Free qui normalement à cette étape, selon leur explications plusieurs fois répétées, demande 6 à 13 jours d’attente pour connecter un domicile. Ma patience est donc vraiment à bout et je songe sérieusement à résilier mon contrat ADSL.
  • Septième appel le 5 octobre : étant resté sur ma faim de détails techniques concernant mon cas dispensés par une interlocutrice d’un centre d’appel situé à l’étranger, je décide de rappeler le 32 44 dans l’espoir d’être en contact avec un Free Helper français situé à Bordeaux et plus calé au niveau technique. Mon interlocuteur s’étonne de mon appel 24 heures après le précédent, puis comprend rapidement la raison que je lui donne. En matière d’avancement du dossier, le technicien me confirme que Free a enfin la main sur ma ligne depuis le 27 septembre et que la résolution de mon cas ne sera effective que lorsqu’un technicien aura fait le bon branchement à mon DSLAM local. Au passage mon interlocuteur me précise que cette démarche prend entre 6 et 15 jours et que je suis réellement arrivé au bout de mon écrasement de ligne qui demande en général entre 1 et 1 mois et demi pour être résolu. Voilà, c’est la première fois en 5 semaines qu’un Free Helper a le courage de m’annoncer ce délai qui fâche. J’avoue être partagé entre l’espoir et la colère, car si ce délai m’avait été annoncé dès le début de la perte de ma connexion, je n’aurais pas perdu 1 mois sans internet et aurait pris une lige mobile data immédiatement. Certes ce n’est pas l’idéal commercialement de la part de Free d’annoncer dès le début un tel délai à son client de peur que celui ne parte chez la concurrence, mais franchement, quel gâchis de temps !
  • Huitième appel le 11 octobre : ma ligne ADSL répond toujours aux abonnés absents, ce nouveau coup de fil m’apporte plus de précision sur mon cas, j’apprends avec étonnement que ma nouvelle demande de construction de ligne a été rejetée au motif que mes coordonnées de ligne ADSL ne correspondent plus à mon logement. En effet, ces coordonnées qui avaient jusque-là très bien fonctionné pour mon ouverture de ligne au mois d’aout dernier ont été définitivement attribuées à l’un de mes voisins par France Télécom. Free va donc relancer une nouvelle demande de construction de ligne auprès de France Télécom sur la base de l’adresse de mon logement au lieu de celui du numéro de ligne FT qui figure à l’entrée de mon habitation. Dubitatif, mon interlocuteur m’annonce que je suis de nouveau reparti pour une attente de 15 jours environ (selon Free…). Donc c’est officiel, je suis parti pour franchir le cap des 2 mois sans ADSL…
  • Neuvième appel le 16 octobre : devant l’absence de contact téléphonique ou par SMS de la part Free concernant mon cas, je décide d’intensifier mes appels en passant de 1 appel par semaine à 2 voire 3 selon mon humeur : cette fois-ci j’apprends que la nouvelle demande de construction de ligne est en cours, mais que celle-ci me sera facturée 39 € ! Génial, alors que je n’ai strictement rien à voir sur le problème de ma perte de ligne, voici venir un nouveau prélèvement qui s’ajoute aux 60 € déjà prélevés pour mon abonnement. L’interlocutrice que j’ai au bout du fil m’explique que comme je n’y suis pour rien dans ma situation, ces sommes seront remboursées ultérieurement. Au sujet de ma demande de passage d’un technicien, celle-ci a bien été prise en compte la semaine dernière, sauf que, je n’ai toujours pas été contacté par Free pour prendre un rendez-vous, et devant mon étonnement on m’explique que je serai contacté jeudi au grand maximum pour un passage prévu pour la semaine prochaine, ce qui amènera mon absence de ligne ADSL à 9 semaines. C’est reparti pour une attente de 15 jours.
  • Jeudi 19 octobre : le lendemain de mon dernier appel, Free a enfin mis à jour mon suivi de commande qui était bloqué au même stade depuis le mois d’août. Joie éphémère, ce même suivi de commande me demandait de choisir un horaire de passage pour le déplacement d’un technicien de France Télécom afin de connecter ma ligne. Rendez-vous est pris pour le mardi 24 octobre en fin d’après-midi. Depuis mardi 17 octobre, le suivi de commande est passé à l’étape 4 : votre ligne est en cours de raccordement par France Télécom. Free ne m’a toujours pas contacté par téléphone pour prendre un rendez-vous par pour le passage du technicien, mais cela doit être normal puisque je l’ai fait moi-même en ligne le mardi 17. Vivement que le technicien passe…
  • Dixième appel le 24 octobre : on continue dans le grand n’importe quoi et comme je m’y attendais, le technicien de France Télécom n’est jamais passé. Le coup de fil du jour m’apprend que le rendez-vous a été décommandé par FT, j’ai été prévenu par Free via e-mail, mais je ne l’ai pas vérifié mon compte mon compte depuis plusieurs jours, donc je l’ai loupé. Par contre, j’apprends maintenant qu’au bout de 2 mois, que mon secteur d’habitation est en saturation de boucle locale (réseau téléphonique & ADSL). Pour faire simple, il n’y a plus de lignes disponibles pour raccorder les abonnés ADSL et il faut attendre que France Télécom en ajoute d’autres. FT n’a toujours pas communiqué à Free une date pour la disponibilité de ces nouvelles lignes, ce qui finalement me condamne à payer mon abonnement chaque mois alors que personne ne connait la date de fin du chantier mis en œuvre pour l’ajout de ses nouvelles lignes. Inutile de vous dire que j’en gros sur le cœur sur l’attitude d’Orange qui a écrasé ma ligne fin août afin de pouvoir brancher son client malgré l’absence de nouvelles lignes, ce qui pour moi s’apparente à des méthodes de voyous (pour rester poli). Devant un tel bilan, il est inutile de partir chez un autre F.A.I qui se retrouvera à son tour confronté au même problème d’absence de lignes ADSL, sauf bien évidemment chez Orange, qui comme pour mon cas, trouvera bien un abonné chez un fournisseur tiers à écraser pour satisfaire son nouveau client. Une attitude franchement déplorable.

Au moment où j’écris ces lignes (24 octobre), je suis toujours dans l’attente du retour de ma connexion, mais en attendant, toutes ces péripéties soulèvent plusieurs réflexions et questions sur la façon de faire des fournisseurs d’accès à l’internet français.

Le lieu du crime.

Conclusion

Alors que nous sommes en 2017 et qu’une loi anti-slamming a été votée en 2008 conduisant à la condamnation de plusieurs F.A.I, ce qui a considérablement fait diminuer les cas d’écrasement de lignes volontaires, il est aberrant de se rendre compte que malgré toutes les technologies employées par ses firmes, nous sommes encore tributaires d’une erreur de branchement. Entre le nouveau client qui communique des coordonnées erronées à son F.A.I pour connecter son logement, l’absence totale de vérification de la part du fournisseur qui ne demande jamais de document comme un justificatif de domicile afin de prouver qu’il occupe bien le logement qui correspond au branchement de la ligne, et pour finir, les cas de techniciens envoyés dans les répartiteurs pour construire les lignes et qui se plantent de branchement (un classique), si rien n’est fait pour limiter ces problèmes, l’écrasement de ligne ADSL à encore de beaux jours devant lui, et avec cela, une cohorte de problèmes financiers liés à un manque d’activité que subiront les gens qui travaillent à domicile, qu’ils soient entrepreneurs indépendants ou télétravailleurs.

En maigre compensation, les jours privés d’accès à internet seront intégralement remboursés (dans mon cas 30 € par mois), tous les frais liés à mes abonnements en ligne tels que Netflix, Spotify, l’accès aux jeux vidéo en ligne comme le PS+ ou le Xbox Live, et bien plus encore, seront définitivement perdus et non remboursés. Je vous laisse calculer la perte sèche qui est entièrement de ma poche.

Personnellement je tire deux constats pas très glorieux de la façon de faire de France Télécom et Free.

France Télécom, je t’aime moi non plus

Même si l’infrastructure ADSL existante est uniquement due aux investissements de France Télécom (avec l’aide de nos impôts tout de même…), il est affligeant de voir la différence de traitement faite entre les clients de sa filiale Orange et les autres fournisseurs d’accès à Internet comme Free, Altice (SFR), Bouygues Telecom, et les autres. C’est simple, si vous êtes client Orange, votre problème d’écrasement de ligne sera réglé en 10 jours au grand maximum, par contre, si vous êtes chez un autre F.A.I comme dans mon cas, Free, votre dossier de reconstruction de ligne et la M.A.J du ND se retrouve apparemment au-dessous de la pile. FT s’en cogne que vous deviez patienter plus d’un mois, la priorité va aux abonnés de chez Orange et n’hésitera pas si vous êtes comme dans mon cas face à un secteur de réseau téléphonique saturé, à écraser la ligne d’un client tiers autre que chez eux pour en faire bénéficier son nouveau client. Une méthode déplorable qui en dit long sur la moralité de cette entreprise. Pour l’avoir vécu comme décrit plus haut pour mes deux cas d’écrasement de ligne chez Orange et Free, il semble évident qu’il y a deux poids deux mesures concernant la résolution de ces problèmes chez France Télécom. Personnellement, à part si je n’ai vraiment pas le choix, il est hautement improbable que je sois à nouveau client chez Orange. Dommage pour eux, les dégâts sont faits, et mes deux garçons qui vont entrer dans la vie active dans quelques années n’en pensent pas moins. Soyons honnêtes, la qualité de service est légèrement inférieure chez Free, mais je préfère subir ces quelques désagréments plutôt que retourner un jour chez l’opérateur historique.

Free ou l’art de l’imprécision

Cependant Free n’est exempt de tout reproche concernant mon problème. Certes, ils n’y sont pour rien dans le cas de mon écrasement de ligne, ils sont victimes tout autant que moi, mais la façon dont a été gérée mon affaire est vraiment légère. Autant je n’ai rien à reprocher à la politesse et la compréhension du problème dont ont fait preuve les conseillers de la hotline de Free, j’ai quand même de gros reproches à faire sur les informations distillées par mes nombreux interlocuteurs, surtout que mis à part le SMS qui m’a averti de ma perte de ligne le 23 août, je n’ai eu des nouvelles de la part de Free que par e-mail à partir du 16 octobre. On m’avait expliqué que mon suivi de commande allait être remis à zéro dès le mois d’août, alors que ça n’a été fait que lors de ma 3e demande de construction de ligne le 16 octobre. Au final, j’ai la délicate sensation qu’on m’a annoncé des délais de retour de connexion peu réalistes à plusieurs reprises afin que je ne perdre pas patience et partent sous d’autres cieux, car ils le savent bien, si j’avais résilié mon abonnement, j’aurais été connecté à coup sûr sous une dizaine de jours chez un concurrent (dans le cas de lignes disponibles), le dossier étant traité rapidement par FT comme un nouvel abonnement à part entière pour un F.A.I tiers. Je peux comprendre que tout faire pour garder un client fait partie du business, mais distribuer des informations dont on sait pertinemment qu’elles sont très peu réalisables a plutôt l’effet contraire chez les clients, dont beaucoup régleront avec joie les frais de résiliation dégressifs inhérents au 3 ans d’ancienneté. Messieurs de chez Free, il y a encore du boulot à faire du côté de la communication sur ce sujet, vos clients et vos conseillers hotline vous remercions, car il est facile de penser que ces pauvres bougres doivent en manger des paquets par jour des interlocuteurs énervés et excédés d’être baladé au fil des nombreux appels récurent se concluants par des « retour de la connexion ce week-end, début de semaine prochaine ». Au moins, le quatrième interlocuteur que j’ai eu chez Free était dans le vrai avec son « il faut être patient » et s’est abstenu des me donner de date précise pour le retour de ma ligne.

Surtout que bon, dès le premier jour de ma perte de connexion, je me suis renseigné un peu partout, et le constat était sans appel concernant le délai du retour de connexion après un écrasement de ligne subi chez un opérateur autre qu’Orange : dans la très grande majorité des cas il faut attendre entre 1 mois et 1 mois et demi pour récupérer sa connexion ADSL, voilà vous êtes prévenu.

Si vous avez lu mon pavé concernant ma malheureuse aventure, c’est que vous êtes surement ne train de subir un méchant écrasement de ligne tel que je l’ai vécu, histoire de faire partager à tous un maximum d’informations sur ce cas de figure, n’hésitez pas à laisser un commentaire sur ce sujet afin de savoir si tout le monde subit un délai de retour de connexion ADSL aussi long. Qui sait, peut-être connaissez-vous des astuces pour accélérer cette démarche fastidieuse et longue.

Quel que soit votre fournisseur d’accès à internet, partagez vos expériences et vos retours ! Merci.

Fred.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

À propos de l'auteur

Fred

Admin / Rédac pour Hoopnod. News Geeks, technos, réseaux sociaux. Web 2.0, gaming, infographie et insolite. Star Wars & Home Network addict ;)
Plus de news sur mon compte Twitter ! @Hoopnod

commentaires

Cliquez içi pour laisser un commentaire

  • C’est terrible comme situation… et il faut dire qu’Orange ne fait rien pour améliorer la situation…
    Dans un autre registre j’attends depuis 1 an et demi qu’Orange veuille bien se bouger dans mon immeuble à la demande de Free suite à un mauvais positionnement du boitier fibre qui fait que mon logement n’est pas accessible…

    • OMG ! 1 an et demi que tu attends la fibre à cause d’Orange ? Décidément, lorsque la demande émane de Free, Orange est subitement pris de paralysie… C’est affligeant.

    • Salut Xapur ! Un conseil vérifie ta connexion internet si l’un de tes voisins déménage, tu n’est pas à l’abri que le FAI de ton nouveau voisin écrase ta ligne ^^ Un grand classique malheureusement 🙁

  • J’ai eu 40 jours de coupure cet été entre juillet et août, en gros, plus de réseau de toutes les vacances… et du coup on en a profité pour faire installer une antenne TNT, histoire d’avoir au moins la télé en cas de coup dur. Le problème initial venait de chez France Télécom, qui (lorsqu’on est client Free) sous traité certaines demandes d’intervention à une société tierce (en gros c’est pas les techniciens FT qui interviennent). Dans mon cas, les techniciens sous traitant étaient en sous effectifs (et oui c’était les vacances pour tout le monde) mais avaient classé le problème comme résolu auprès de FT, qui avait alors répondu que c’était résolu à Free…. et Free à moi. Sauf que non. Il a fallu que je fasse jouer de mes relations chez FT pour avoir le noeud du problème, et pour le coup j’ai appris que la société sous traitante avait pris du retard dans leurs interventions à cause du camion nacelle qui était en panne depuis… 3 semaines. Ou comment une panne toute simple aura mis 40 jours à se clôturer. Enfin heureusement, dans l’histoire je venais de changer de téléphone et grâce à la 4G j’ai pu rester un minimum connecté. Mais c’est clair que c’est soûlant :p Pour la fin de l’histoire, j’ai eu la semaine dernière la notification du « geste commercial » de Free : le remboursement au pro rata des 40 jours d’abonnements et de location des box TV …. ni plus ni moins. Pas de compensation pour la gêne occasionnée ni pour les abonnements autres payés sans être utilisés comme tu l’explique au début de l’article. Du coup j’ai rappellé pour qu’ils remontent au service commercial ce que je pensais de leur « geste commercial ». Vénère. 🙂

    • Salut Youyouk !
      Merci beaucoup pour ta remontée d’information dans lequel je me retrouve à 100%. Il est vrai que j’avais totalement oublié les sous-traitants à ce niveau (même si c’est ce qu’il y a de plus logique), qui parfois, ajoutent une couche de problèmes comme acteurs intermédiaires.
      Donc ton témoignage me confirme que 40 jours pour retrouver une connexion est dans la moyenne, pas de prise en charge du remboursement des abonnements tiers comme Netflix et compagnie par le F.A.I, bref, que des frais en plus à notre charge. C’est vraiment horrible de se dire que dans ce cas de figure, être victime d’un écrasement de ligne s’accompagne automatiquement d’une perte d’argent pour le client. Super…

Star Wars Cantina Fan

Star Wars Cantina Fan

1200 goodies pour les Geeks et les Geekettes

1200 goodies pour les Geeks et les Geekettes

Goodies The Walking Dead

Goodies The Walking Dead

180 pulls de Noël : Star Wars, Marvel, DC & Gaming

180 pulls de Noël : Star Wars, Marvel, DC & Gaming